Si tu en as marre des plantes et aromates déshydratés achetés en magasin, si tu ne supportes plus que tes amis te disent « Ah, moi je prends du frais c’est meilleur » ou si tu n’en peux plus de voir tes chères et tendres plantes aromatiques agoniser malgré tous tes efforts, je t’invite à changer d’amis suivre mes conseils pour avoir un balcon aromatique aux parfums envoûtants qui en feront pâlir plus d’un.

1ère étape : Choisir un lieu adapté pour ses plantes aromatiques

Comme la plupart de leurs congénères, les plantes aromatiques apprécient (grandement) la compagnie du soleil. Il est donc primordial de choisir un lieu aéré et ensoleillé. Évite donc la cave de ton immeuble et préfère-lui un endroit dans lequel tes plantes pourront s’épanouir. Ton balcon par exemple (ça tombe bien, c’est justement le sujet de cet article Ô combien bien écrit. Le hasard fait bien les choses).

2ème étape : Se fournir en matériel

Il ne s’agit bien évidemment pas de laisser tes plantes en vrac sur le balcon. Il te faudra donc investir dans du matériel adapté à son agencement.

plantes aromatiques

Si ton balcon est équipé d’une barrière type garde-fou:

Une jardinière à cheval ou à suspendre est l’idéal. L’une et l’autre sont équipées de réservoirs ou de coupelles permettant de garder l’eau et leur fixation respective permet de la changer aisément de place (pratique si on a une grande longueur de balcon).

plantes aromatiques

Si tu installes tes plantes aromatiques sur un rebord de fenêtre

Assures-toi déjà que ça ne risquera rien (bonjour les dégâts si ça tombe…) et privilégie une jardinière fixe, soit avec réservoir, coupelle ou même le modèle de base, que j’utiliserai ici.

Il faudra ensuite se procurer du terreau et des billes d’argile (ATTENTION: Si ta jardinière est équipée d’un réservoir, pas besoin des billes).

billes

Concernant le terreau, inutile de prendre un grand sac. Souvent encombrants et difficiles à stocker, ils finissent par prendre la poussière avant de disparaître dans les tréfonds des placards ou des caves. Je te conseille donc le terreau compressé. En plus de son tarif hyper compétitif (environ 1,5€/pièce), son conditionnement en briquette (pas plus grand qu’une brique de lait) facilite grandement son rangement. Compte en moyenne 10L de terreau par briquette après ajout de 4L d’eau. Il te suffira donc de faire un petit calcul pour couper la briquette en fonction de tes besoins.

3ème étape: Au boulot!

J’ai donc opté pour une jardinière sans réservoir (idéale en cas de tout petit rebord de fenêtre par exemple). Dans ce cas, il faut mettre des billes d’argile sur un bon 2cm de haut avant de mettre une première couche de terreau (l’intérêt de ces billes est qu’elles permettent d’aspirer le trop plein d’eau et de le restituer lorsque la plante en a besoin).

pot_terreau

Ceci fait, il est temps de mettre nos charmantes plantes vertes en terre. Une fois vos plantes choisies, faites-vous plaisir. Pas de règle précise en matière d’association, chaque plante aromatique peut avoir sa place à côté des autres. Il s’agit seulement de bien faire la distinction entre les plantes annuelles qui ne vous serviront que jusqu’à épuisement des ressources (comme le basilic) et des plantes vivaces qui elles vivent leur vie et se renouvellent continuellement (la menthe, par exemple).

élagage

Préparatifs:

Avant de replanter tes plantes (comme c’est joliment dit…), il sera impératif d’enlever soigneusement (soigneusement j’ai dit!) les mauvaises pousses qui seraient mortes ou en passe de l’être. Non seulement inesthétiques, elles pompent inutilement les ressources vitales de la plante.

Veille bien évidemment à prendre une jardinière suffisamment grande pour permettre aux racines de tes plantes aromatiques de s’épanouir pleinement!

Racines

Laisse également quelques cm entre chaque pied. Même si elles savent cohabiter, les plantes aromatiques ont besoin d’un espace vital (comme nous en fait. D’ailleurs je te prie de t’éloigner, tu es trop près je me sens oppressé).

Il te suffira ensuite de veiller à ce que la terre soit suffisamment humide pour ne pas que tes plantes périssent. Je te recommande vivement de demander conseil à un vendeur concernant l’arrosage. Certaines plantes aromatiques (le basilic par exemple) demandent un arrosage quasi quotidien pour survivre.

Et si je veux garder mes plantes aromatiques annuellement ?

Aucune chance

Et pour de vrai?

Bon ok, je vais te le dire. Il faudra t’armer de (beaucoup de) patience parce que le seul moyen à peu près sûr sera de récolter les graines que les fleurs auront produites et de les semer par la suite

fleurs

Il ne te reste plus qu’à faire appel à ton imagination (ou ton livre de recettes…) pour te concocter des plats que tes plantes aromatiques viendront sublimer (et si tu ne sais pas par où commencer je te suggère vivement mon mojito dont tu trouveras la recette et ses variantes fraise et basilic ici)

Et toi? Quelles sont tes astuces pour cultiver des plantes aromatiques en jardinière? On  t’invite à nous partager tes commentaires par ici.

Infos, shopping 24/7

Quelques adresses utiles pour bien démarrer:

Jardiland (pour les pots, jardinières, etc)

Arom’Antique (pour trouver des pieds bio et bons)

PLANTES AROMATIQUES